Menu
Fnaim.fr

Acheter du terrain métavers

L’avenir du marché immobilier se joue-t-il dans le métavers ?

  • Partager cette annonce

Aussi incroyable que cela puisse paraître, la vente et l’achat de terrain et de biens métavers seront peut-être l’avenir de nos professions de l’immobilier. Les experts immobiliers FNAIM vous présentent leur avis sur la question.

Dernière mise à jour : juin 2022

Un métavers est un univers virtuel composé d’espaces partagés, et accessibles grâce à des interactions en 3 dimensions.
Ce monde virtuel de demain sera notre prochain terrain de jeu, voire de vie.
Si aujourd’hui certains ont une petite idée de ce que cette technologie 3.0 peut nous offrir et des expériences immersives inédites qu’elle promet, il nous semble important de s’y intéresser plus précisément, et d’anticiper les conséquences que cela pourrait avoir sur le marché de l’immobilier.

Métavers, que s’y passe-t-il et comment y accéder ?

Si vous avez déjà éprouvé l’utilisation d’un casque de réalité virtuelle, vous avez déjà mis un pied dans l’internet 3D et dans le métavers. Ce monde virtuel en trois dimensions vous entoure complètement et vous vivez ce que l’on appelle une expérience immersive.
Le terme « métavers » est une contraction de « méta » et « univers ».
On s’y déplace et interagit comme dans la « vraie » vie et lorsque nous quittons le métavers celui-ci continue d’exister.

Dans un métavers on se promène, on consomme des objets virtuels, on rencontre des gens, on visite des lieux, on assiste à des évènements et on partage tout cela avec des personnes qui peuvent se trouver de l’autre côté de la planète ou de l’autre côté de la rue.
Considérons donc cette vie parallèle comme une alternative à la vie réelle.

Ces nouvelles vies et villes virtuelles sont accessibles via des plateformes de métavers dont les plus connues sont The Sandbox, Decentraland, Roblox et ne nécessitent qu’un peu de matériel tels que des casques et lunettes de réalité virtuelle.
Ces univers sont encore à bâtir et à construire, il va donc s’agir d’acheter des terrains métavers, des bâtiments, des espaces métavers et de les investir pour les faire évoluer comme nous le ferions dans le monde réel.

Que va changer l’arrivée du métavers dans le secteur de l’immobilier réel ?

L’une des premières réponses entendues concerne les visites immersives.
En effet, si aujourd’hui les visites virtuelles se généralisent, avec le métavers dans l’immobilier la sensation d’être sur place va devenir bien plus réaliste.

La localisation et la mobilisation des différents intervenants en seront également grandement facilitées.

Par exemple, une agence immobilière située en Bretagne pourra tout à fait obtenir et gérer le mandat d’un bien situé sur la côte basque, pour le compte d’un client expatrié aux États-Unis et faire visiter le bien à de potentiels acquéreurs vivant en Scandinavie.
La visite se fera comme (presque) comme elle est menée aujourd’hui en présentiel, à savoir échanger avec les potentiels acquéreurs, leur faire admirer la vue, faire entendre les oiseaux du jardin ou simplement ouvrir un placard.

Les déplacements réduits seront accompagnés d’un fort élargissement du périmètre pour la prise de mandat ou la recherche d’acheteurs. Changeant ainsi considérablement l’échelle de la concurrence, pour les professionnels.

Pour compléter le processus d’achat/vente immobilière, et compte tenu des évolutions technologiques déjà en place dans les cabinets notariaux et la signature électronique, il est largement envisageable que la totalité de la vente puisse se réaliser à distance, avec un notaire virtuel invitant les avatars des acquéreurs et des vendeurs à signer les actes dans le métavers.
Les documents peuvent d’ores et déjà être authentifiés par NFT (non-fungible tokens), des jetons cryptographiques qui garantissent la propriété d’un bien grâce à la technologie blockchain.

Enfin, ultime possibilité offerte par le métavers sur le marché de l’immobilier réel : cet univers numérique permettra de capter des clients, potentiels acquéreurs ou vendeurs, des quatre coins du monde depuis une agence ayant pignon sur rue virtuelle.
Depuis son ordinateur ou son smartphone, une notification préviendra le professionnel qu’un client entre dans son agence virtuelle, aussi naturellement qu’aujourd’hui une sonnette le prévient que quelqu’un pousse la porte de son agence, intéressé par un terrain, un bien à la vente ou même à la location

Immobilier virtuel : un nouveau métier ?

Si la vente et l’achat de terrain métavers vous semble absurde, sachez que c’est pourtant déjà monnaie courante.
Les médias ont déjà relayé les achats d’investisseurs et/ou de marques pour plusieurs millions de dollars.

En tant que professionnel de l’immobilier, imaginez-vous donc propriétaire d’une agence dans Decentraland. Vous pourriez non seulement relayer votre offre de biens réels, mais également les mandats des terrains métavers à vendre, à acheter ou à investir. Les agents immobiliers ont donc toute leur place dans ce monde virtuel.

Comme dans l’immobilier réel, les achats de terrain métavers pourront aussi être rentabilisés, par exemple sous forme de centres commerciaux où l’on pourra acheter des biens virtuels.
Les œuvres d’art numériques authentifiées par NFT existent déjà, à nous de trouver l’investisseur d’une galerie d’art qui pourra tout à fait proposer des œuvres réelles également. Ou encore être le promoteur de terrain métavers destinés à des investisseurs de tous horizons.

Et si le métavers immobilier n’était que l’évolution naturelle de notre expertise avec en supplément une connaissance des technologies du numérique et des transactions en monnaie virtuelle ?

« Mais finalement… acheter et vendre un terrain en métavers, mettre en avant la qualité de l’emplacement ou le potentiel d’un bien, trouver les acheteurs… cela rappelle furieusement ce que nous savons faire. » Guy ROCHE, Président du FNAIM Lab.

Métavers immobilier : Un pari à prendre ou à laisser ?

Avant de lister les terrains métavers disponibles à l’achat, listez également les précautions à prendre avant de vous jeter à corps perdu dans le métavers.
Le métavers étant encore à ses débuts il s’agira de bien choisir la plateforme car parmi le catalogue proposé seul quelques-unes seront pérennes. Faut-il miser sur les acteurs majeurs en place ? Ou attendre un acteur français ou encore la sortie du projet Facebook ?

Il va également falloir cibler la clientèle car pour le moment le grand public ne semble pas se précipiter, il faut donc, à court terme, viser les investisseurs.

Et si l’opinion publique peut évoluer en faveur du métavers il va falloir que les expériences des investisseurs et des marques soient concluantes.

Enfin le dernier élément à prendre en considération sera l’avenir de la planète quant aux ressources nécessaires et gourmandes en énergie pour ces nouvelles technologies.

Toujours est-il qu’il n’y a donc pas d’urgence à agir mais une certaine importance à se former et se tenir informé car si le phénomène prend de l’ampleur le métier d’agent immobilier s’en verra nécessairement impacté que ce soit en matière de procédures ou de technologies

Et pour cela, vous pourrez toujours compter sur la FNAIM.fr pour rester en veille sur le sujet et continuer à vous informer.

  • Partager cette annonce