Menu
Fnaim.fr

Les 6 étapes de la rénovation énergétique

Rénovation énergétique : comment mener à bien ses travaux ?

  • Partager cette annonce

La rénovation énergétique améliore la pérennité de l’habitat et le confort des occupants en termes d'acoustique, de confort thermique, de confort visuel, et d'accessibilité.

Rénovation énergétique

La rénovation énergétique améliore la pérennité de l’habitat et le confort des occupants : confort acoustique, confort thermique, confort visuel, confort accessibilité. Les bénéfices pour l’habitat sont concrets, et surtout mesurables avec :

  • La réduction significative de la consommation d’énergie.
  • L’amélioration du confort et du bien-être au quotidien des occupants.
  • Le maintien de la valeur immobilière du bien pour conserver l’attractivité aux yeux des acquéreurs ou locataires potentiels.
  • La protection de l’environnement en contribuant à la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

En respectant les six étapes suivantes, toutes les conditions sont réunies pour que votre projet d’éco-rénovation soit une réussite !

Etape 1 : Etat des lieux

Identifier et comprendre les consommations énergétiques du logement ou de la copropriété.

Aujourd’hui, il est obligatoire d’afficher la performance énergétique dans les annonces de vente et de location. Les clients y sont désormais sensibilisés qu’ils achètent ou qu’ils louent.

Cette mesure participe à la prise en compte de la « valeur verte » sur le marché de l’immobilier, élément décisif dans la négociation du prix d’un bien.

Les propriétaires bailleurs ou occupants sont ainsi incités à s’engager dans la rénovation énergétique de leur logement.

Étape 2 : Audit thermique

Analyser les résultats et envisager des solutions.

Pour les immeubles en copropriété de plus de 50 lots équipés d’une installation collective de chauffage, le syndic doit avant le 1er janvier 2017 mettre à l’ordre du jour d’une assemblée générale la réalisation d’un audit énergétique.

Si elle est votée (la majorité simple est suffisante) le syndic propose l’intervention d’un bureau thermique ou d’un bureau de contrôle qui réalise une étude approfondie du bâti et des consommations énergétiques afin de préconiser les travaux à mettre en œuvre prioritairement.

Cette démarche doit être couplée à une enquête menée auprès des occupants ce qui les sensibilisera aux bénéfices potentiels liés au projet.

Étape 3 : Devis avant projet

Étudier la faisabilité du projet de rénovation énergétique.
Il est essentiel de sécuriser les travaux avec des professionnels compétents.

La réalisation de travaux nécessite de consulter des professionnels qualifiés RGE (reconnu Garant de l’Environnement), pour obtenir des devis. Ces entreprises sauront apporter des réponses pertinentes afin de satisfaire à l’engagement de performance énergétique.

A SAVOIR

Qualifications ou certifications « RGE »

La mention « RGE » atteste de la capacité technique d’une entreprise à concevoir et réaliser des travaux d’amélioration énergétique dans le cadre d’une offre globale, et ce en respectant des critères objectifs et transparents (formation, assurance, références, audit...).

Depuis le 1er juillet 2014, les aides financières aux particuliers telles que l’éco-prêt à taux zéro, les aides locales…, sont accordées sous réserve que l’entreprise soit qualifiée RGE.

Étape 4 : Financement

Mettre en place les solutions de financement.

Pour financer le projet de rénovation énergétique un prêt spécifique a été créé : l’éco prêt à taux zéro et l'éco prêt à taux zéro copropriétés

D’autres aides ou moyens de financement existent :

  • Le crédit d’impôt pour dépenses d’équipement de l’habitation principale
  • Les subventions publiques : de l’ANAH, de l’ADEME, des collectivités territoriales…
  • Les Certificats d’Economie d’Energie
  • Les crédits bancaires
  • Le CITE, Crédit d’Impôt Transition Energétique

Étape 5 : Réalisation des travaux

Faire exécuter les travaux de rénovation énergétique

Avant le démarrage du chantier il convient de l’assurer en souscrivant une assurance dommages-ouvrage.

Pour ce qui est de la réalisation effective des travaux, l’étroite collaboration entre les différents acteurs impliqués est essentielle pour atteindre le résultat attendu en termes de performance énergétique.
Clients propriétaires ou copropriétaires (via le conseil syndical), professionnels de l’immobilier, maîtres d’œuvre et entreprises RGE se doivent de travailler main dans la main.

Dans cette logique l’action porte essentiellement sur:

  • L’isolation pour empêcher l’air froid d’entrer et l’air chaud de sortir, tout en assurant son renouvellement dans l’habitat. Une isolation efficace passe par un traitement de la toiture, des murs, du sol et de toutes les ouvertures.
  • La ventilation pour remplacer, dans un espace intérieur, l’air vicié par de l’air extérieur.
  • L’aération pour évacuer l’excès de gaz carbonique émis par la respiration des hommes et des animaux.

Etape 6 : Vérification de l'économie d'énergie

Vérifier que l’objectif de votre rénovation énergétique est atteint.

L’ultime étape consiste à faire réaliser un nouveau DPE afin de mesurer la performance énergétique du ou des logements éco-rénovés. Le gain potentiel doit être au minimum compris entre 80 et 160 KWEp/m2.

Une rénovation énergétique réussie est subordonnée à une obligation de résultat et non une obligation de moyens. Elle permet une véritable valorisation du patrimoine immobilier, la « valeur verte ».

Important

  • Mener un nouveau DPE afin de vérifier la performance énergétique obtenue.
  • Obtenir un certificat de rénovation
  • Partager cette annonce