Bail meublé étudiant

Tout savoir sur le bail meublé étudiant

Les étudiants bénéficient d'une disposition particulière de la loi qui ramène la durée minimale d'une location meublée à neuf mois.

À la différence d'un bail meublé ordinaire, ayant une durée minimale d'un an, les étudiants peuvent s'assurer un toit d'octobre à juin, juste le temps d'une année scolaire.

Qu'est-ce qu'un bail meublé étudiant ?

Un bail meublé étudiant est, comme son nom l'indique, une location meublée spécifiquement destinée aux étudiants.

Un logement meublé est « un logement décent équipé d’un mobilier en nombre et en qualité suffisants pour permettre au locataire d’y dormir, manger et vivre convenablement au regard des exigences de la vie courante. »
Sur place, on doit donc trouver le mobilier nécessaire à la vie courante : table, chaises, lit, armoires, lampes ainsi que des équipements utiles (plaques chauffantes, réfrigérateur).
Un décret doit venir prochainement fixer la liste des éléments que doit nécessairement comporter le mobilier.

À noter :
Le logement décent est défini comme « ne laissant pas apparaître de risques manifestes pouvant porter atteinte à la sécurité physique ou à la santé et doté des éléments de confort le rendant conforme à l'usage d'habitation » (loi Solidarité et renouvellement urbain).


Un logement décent doit notamment comprendre :
- une alimentation en eau potable, des WC qui peuvent se trouver à l'extérieur s'il n'y a qu'une pièce, une installation de chauffage...
- il doit également disposer d'une surface minimale habitable au moins égale à 9m2 ou 20m3.
- les caractéristiques du logement décent sont définies par décret.

La mention « semi-meublé » qui apparaît parfois dans des annonces de location et qui désigne en fait la présence d'une cuisine équipée n'a, en réalité, aucune valeur juridique. Pour qu'une habitation soit louée « meublée », l'ameublement de la cuisine ne suffit pas.

Particularités du bail meublé étudiant

Le bail meublé étudiant se distingue d'un bail meublé ordinaire par :

  • une durée minimale de location ramenée à neuf mois

  • l'absence de tacite reconduction du bail à expiration de celui-ci.
    Le locataire étudiant et le propriétaire doivent donc signer à nouveau un bail s'ils veulent continuer à louer dans les mêmes conditions.