Fiscalité de la SCI

Fiscalité de la SCI

Une SCI est soumise à l'impôt sur le revenu. Les éventuels revenus produits par la société sont taxés directement pour chaque associé dans la catégorie des revenus fonciers.

Les intérêts d'emprunt, les frais de constitution de garantie, d'entretien et de réparation, les dépenses d'amélioration, les frais de gestion, la taxe foncière et les primes d'assurances sont déductibles de ces revenus.

En savoir plus

Il est possible d'opter pour l'impôt sur les sociétés plutôt que celui sur les revenus.
Dans ce cas, la Société Civile Immobilière peut amortir l'immeuble en déduisant chaque année de ses bénéfices une partie de celui-ci. Les bénéfices sont imposés au taux de 15 % sur les 38 120 premiers euros, puis à 33,33 % au-delà.

En cas de vente du bien immobilier, la plus-value est déterminée à partir du prix d'acquisition, après réintégration des amortissements et sans abattement pour la durée de détention. Elle est ensuite imposée comme un bénéfice. Une solution à éviter dans une optique d'achat-revente.