Reconversion agent immobilier

Reconversion agent immobilier

Réussir sa reconversion d'agent immobilier

Le marché de l'emploi dans l'immobilier en France reste attractif malgré les crises et les mutations qu'a pu connaître ce secteur. 3ème producteur de richesse après l’industrie et les services aux entreprises, l’immobilier est un secteur porteur de l’économie française.

Le secteur compte 49 000 entreprises dont environ 29 000 agences immobilières :

  • 245 000 salariés
  • 16,5 milliards d’euros de CA (Hors taxes) pour les activités immobilières pour compte de tiers
  • 12.4 % du PIB national

Source : École supérieure de l'immobilier

En témoignent également les émissions télévisées plébiscitées par le grand public où l'agent immobilier jouit d'un réel capital sympathie. En effet, en plus de rassurer, l'agent immobilier accompagne son client dans ses démarches quand il achète un bien, que ce soit sa résidence principale ou un investissement locatif.

C'est un métier recherché car il combine liberté avec l'organisation de ses propres objectifs, terrain, avec la recherche de nouveaux mandats, humain en accompagnant le client tout au long de son projet et financier grâce une rémunération pouvant être très attractive.

Vous avez comme projet de vous reconvertir en tant qu'agent immobilier ? Découvrez nos conseils et les étapes à ne pas négliger pour réussir votre reconversion.

Dans le dernier classement LinkedIn* des métiers les plus recherchés en 2020, le métier d'agent immobilier arrive en 3ème position avec une très forte demande sur Paris, de quoi conforter les nouvelles vocations !

*Ce classement correspond aux métiers qui ont connu les taux de croissance les plus élevés entre 2015 et 2019 et a été réalisé à partir des données de l’ensemble des membres du réseau social, dont le profil public affiche au moins un poste à temps plein, en France, au cours des cinq dernières années.

Un métier ouvert à de nombreux profils

L' emploi dans l'immobilier se porte bien et recrute. De nouvelles agences s'ouvrent régulièrement et de nombreux postes sont aujourd'hui à pourvoir au sein des agences immobilières.

En effet, selon une étude de notre partenaire Recrutimmo, il existe 160 000 opportunités dans l’immobilier chaque année or 95 % des recruteurs interrogés affirment être en pénurie de talents !

Si le métier de négociateur immobilier n'exige aucune formation obligatoire, le métier d'agent immobilier est lui soumis à la loi Hoguet et à la détention d'une carte professionnelle. Il doit justifier d'aptitudes décrites ci-dessous pour exercer :

Diplômes

Expérience

Profil n°1

Un diplôme délivré par l'Etat ou au nom de l'Etat, d'un niveau égal ou supérieur à trois années d'études supérieures après le baccalauréat et sanctionnant des études juridiques, économiques ou commerciales (licence en droit, sciences économiques, école de commerce) ou un diplôme ou un titre inscrit au répertoire national des certifications professionnelles d'un niveau équivalent (niveau II) et sanctionnant des études de même nature

Aucune

Profil n°2

Brevet de Technicien Supérieur spécialisé en matière immobilière

Aucune

Profil n°3

Diplôme de l'Institut d'Etudes Economiques et Juridiques appliquées à la construction et à l'habitation, option vente et gestion d'immeubles.

Aucune

Profil n°4

Un baccalauréat ou un diplôme ou un titre inscrit au répertoire national des certifications professionnelles d'un niveau équivalent (niveau IV) et sanctionnant des études juridiques, économiques ou commerciales.

Avoir occupé pendant 3 ans minimum un emploi subordonné se rattachant à une activité mentionnée à l'article 1er de la loi du 2 janvier 1970.

Profil n°5

Aucune

Avoir occupé pendant au moins 4 ans un emploi subordonné se rattachant à une activité mentionnée à l'article 1er de la loi du 2 janvier 1970 en qualité de cadre au titre duquel le demandeur était affilié comme tel auprès d'une institution de retraite complémentaire ou d'un emploi public de catégorie A ou de niveau équivalent.

Profil n°6

Aucune

Avoir occupé pendant au moins 10 ans un emploi subordonné se rattachant à une activité mentionnée à l'article 1er de la loi du 2 janvier 1970.

Des formations adaptées

Le métier d'agent immobilier recouvre de nombreuses compétences : commercial (prospection téléphonique, vente), juridique et technique (diagnostics immobilier, connaissance des lois HOGUET, ALUR, ELAN...), d'urbanisme (PLU, permis de construire) notamment.

Recourir à une formation spécialisée est donc fortement recommandée dans le cadre de votre projet de reconversion.

Une formation de négociateur immobilier peut par exemple constituer un premier pas avant d'avoir sa carte professionnelle et d'ouvrir son agence immobilière.

Les compétences relationnelles, appelées soft skills, sont également essentielles si l'on souhaite réussir et s'épanouir dans ce métier : détermination, résistance au stress, excellent relationnel sont autant de compétences appréciées si l'on fait le choix d'une reconversion en tant qu'agent immobilier. L'agent immobilier étant sur le pourcentage du prix de vente du bien, celui-ci n'est pas soumis à des horaires fixes et généralement ne compte pas ses heures !

L'École supérieure de l'immobilier, fondée par la FNAIM, propose des formations afin d'acquérir les compétences en techniques immobilières visant à :

  • Connaître le cadre juridique des métiers de l’immobilier
  • Acquérir les connaissances de base afin d’analyser le marché
  • Savoir constituer un portefeuille de biens et de clients
  • Estimer et commercialiser un bien
  • Conseiller sur le financement des projets
  • Conclure une transaction
  • Bénéficier des derniers outils en cohérence avec l’évolution du marché

Quel statut choisir ?

Si le métier d'agent immobilier est accessible, il faut néanmoins être rigoureux dans sa préparation. Outre la nécessité de bénéficier d'une formation adaptée et de connaître les enjeux du secteur, il est tout aussi important de choisir le statut dans lequel vous allez vous orienter : agent immobilier, négociateur salarié en agence, agent commercial.

  • L'agent immobilier bénéficie d'un statut reconnu par la loi Hoguet et détient une carte professionnelle en fonction de son activité (transaction, gestion, administration de biens) qui lui permet d'ouvrir une agence immobilière en tant qu'indépendant ou franchisé (ERA, Guy Hoquet, Stéphane Plaza, Orpi, Côté particuliers,...) et de détenir des fonds. Il doit justifier d'une aptitude indiquée dans le tableau ci-dessus. Tout savoir sur la carte professionnelle.
  • Exercer en tant que négociateur salarié dans une agence immobilière permet de bénéficier des conditions de travail classique avec une rémunération fixe et variable tout en disposant d'une autonomie suffisante pour atteindre ses objectifs.
  • L'agent commercial travaille pour un agent immobilier et peut bénéficier des outils de vente dont dispose l'agence (il peut notamment disposer d'un bureau au sein de l'agence) mais il est indépendant et soumis à un contrat de travail spécifique. Il ne dispose pas de partie fixe mais pourra bénéficier de commissions plus attractives qu'un négociateur salarié.

A savoir : L'adhésion à la FNAIM est soumise à l'obtention de la carte professionnelle !

La rémunération d'agent immobilier

Combien gagnent les agents immobiliers ? La réponse est surtout lié aux ventes réalisées et au chiffre d'affaires de l'agence et peut donc être très variable d'un mois et d'une année sur l'autre.

Concernant l'agent immobilier, la rémunération dépend des honoraires qui correspondent à un pourcentage du prix de vente du bien généralement situé entre 3 et 6 %.

Les négociateurs immobiliers sont salariés dans une agence immobilière indépendante ou franchisée et touchent donc un salaire avec une partie fixe (autour du SMIC en général) et une partie variable (commission fixée par l'agence) pour chaque vente réalisée pouvant aller de 25 et 45 % de la rémunération perçue par l’agence.

Néanmoins, sur le site salairemoyen.com (basé sur les déclarations obligatoires aux organismes sociaux) vous pouvez retrouver un fourchette de rémunération moyenne pour un négociateur immobilier de 2 207 euros mensuel net par mois sur 12 mois soit un salaire moyen brut de 33 954 euros par an.

Les honoraires moyens étaient de 4% en 2018 pour les transactionnaires

Source : Caisse de garantie GALIAN

Pour adhérer à la FNAIM et profiter de nos nombreux avantages, contactez-nous.

(*) Champs obligatoires

Votre projet

En savoir plus

Les informations recueillies sur ce formulaire avec votre consentement sont enregistrées dans un fichier informatisé par la Fédération Nationale de l’Immobilier (FNAIM) 129 rue du Faubourg Saint-Honoré 75008 Paris. Elles sont nécessaires à la mise en œuvre des services associés à « Contact adhésion » ci-avant décrits et sont conservées pendant 3 ans. Vos données sont destinées à la FNAIM. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification, d’opposition, de suppression et de portabilité des données vous concernant. Pour toute demande, adressez-vous à support@fnaim.fr. Vous pouvez introduire une réclamation auprès de la CNIL (www.cnil.fr).



* Champs obligatoires