Menu
Fnaim.fr

Dans l'actualité

Actualité précédente Retour à la liste Actualité suivante

Nouvelle formule du DPE

Immobilier – le 04/10/2021

Entretien avec Jean-Marc TORROLLION, le président de la FNAIM, sur le nouveau DPE

Depuis la mise en place du DPE le 1er juillet, le nombre de « passoires thermiques » a grimpé en France. « Ça va rebattre les cartes des prix du logement », explique sur Franceinfo, Jean-Marc TORROLLION, le président de la Fnaim.

« Le fait de ne plus pouvoir louer un logement va forcément influer sur son prix et va aussi influer sur le financement de ce logement, notamment pour un investisseur », explique Jean-Marc TORROLLION. Dans ce nouveau DPE, on retrouve deux seuils. Le premier concerne les dépenses énergétiques, de consommation d'énergie fixé à 330 kWh du m2 par an. Et le second, qui a été ajouté cet été, concerne les émissions de gaz à effet de serre fixé lui à 70kg de CO2 par an. « C'est ce deuxième seuil qui vient renforcer la puissance du DPE », souligne Jean-Marc TORROLLION. « Mais ces deux seuils ne sont pas cumulatifs, car il suffit d'être en-dessous d'un des deux seuils pour ne plus être décent », rappelle le président de la FNAIM.

Pour lui, il était urgent de réagir car sans ce nouveau mode de calcul mis en place par le gouvernement, « on allait se retrouver avec un important volume de logements classés indécents d'un point de vue énergétique d'ici 2025 ». Une rectification du DPE existant qui concerne les logements construits entre 1948 et 1975.

Lire la suite

Source : France Info

Partager cette actualité