Dans l'actualité

Actualité précédente Retour à la liste Actualité suivante

Le président de la FNAIM s’oppose à la hausse de la taxe sur les résidences secondaires

Immobilier – le 22/02/2018

« L’augmentation de la taxe sur les résidences secondaires est le résultat d’une fiscalité discriminante et à bout de souffle », déclare Jean-Marc Torrollion.

Ce dernier note que l’objectif de cet impôt est de décourager les offres sur les sites de location de courte durée dans les villes attractives. Mais il estime que ce « nouveau coup de massue asséné aux propriétaires » constitue une erreur masquant « la cécité des élus par rapport à la réalité d’un phénomène qui trouve sa source ailleurs : le fait d’avoir en France trop longtemps sacrifié la rentabilité des locations classiques ». Selon lui, « c’est auprès de personnes qui ne sont en rien des spéculateurs que l’on vient de nouveau alourdir la note en augmentant leur pression fiscale ». Le président de la Fédération déplore qu’avec cette taxe « on attaque en réalité un secteur productif très important qui est celui de la location touristique ». « L’État veut limiter la location urbaine de courte durée, mais s’attaque maladroitement au secteur du tourisme. Cette confusion est une faute grave », conclut-il.

Sources : Immoweek / le Journal de l'Agence

Partager cette actualité