Menu
Fnaim.fr

Politique du logement #Présidentielle 2022 : les propositions des candidats

Politique du logement #Présidentielle 2022 : les propositions des candidats

  • Partager cette annonce

La question du logement est au cœur des préoccupations des Français. C’est la première dépense contrainte des ménages. Au-delà du pouvoir d’achat, c’est un enjeu qui mêle le social, l’économique, l’écologique: c’est un sujet urgent à traiter. Pourtant, à la fin novembre 2021, aucun candidat à l’élection présidentielle de 2022 n’avait encore traité le logement de façon massive dans les médias.

Le 30 novembre, au Congrès de la FNAIM, six formations politiques se sont exprimées sur le logement, à l’invitation de la Fédération. Au cours de ces « Tribunes présidentielles », les candidats ou leurs représentants ont présenté des programmes souvent encore partiels, avec quelques idées phares, exprimant même parfois seulement une philosophie générale.

Le format de leurs expressions était au choix entre des questions imposées ou un discours libre. Rénovation énergétique, copropriété, accession à la propriété, construction, les candidats ont pu dévoiler une première vision de leur future politique du logement, rassemblées ici.

La FNAIM, dont les adhérents sont des observateurs privilégiés des évolutions du parc privé, était dans son rôle en lançant le débat et en rappelant que plus de 80% des Français sont logés dans le parc existant privé. Cette séquence a contribué à faire émerger la discussion. Elle doit se prolonger et se poursuivre, dans l’espace public et médiatique. Chaque candidat l’a souligné, avec ses mots : le logement est d’abord un lieu de vie et de projets pour chacun de nos concitoyens.

Alors que les programmes continuent de se construire, tout au long d’une campagne, avant de peut-être devenir une politique publique, le logement doit être au cœur de cette campagne présidentielle, comme il est au centre des préoccupations des Français.

Nathalie APPÉRÉ, Maire de Rennes, représentante d’Anne HIDALGO, Candidate Parti Socialiste

"Nous avons un défi fantastique en matière de logement : produire, rénover, faire en sorte que chacun ait un toit sur sa tête et qu’il y ait une liberté résidentielle. Cela implique des efforts collectifs, des méthodes.
Cela passe par une contractualisation avec les collectivités mais aussi la mise autour de la table de tous les acteurs qui sont appelés à participer aux politiques du logement, dont les professionnels."

Geoffroy DIDIER, eurodéputé, représentant de Valérie PÉCRESSE, Candidate à la Primaire Les Républicains 2022

"Le logement est un cadre de vie avant d’être un revenu financier. Une immense majorité de nos concitoyens aspirent à devenir propriétaire car un logement est un lieu de vie pour son foyer, une sécurité pour ses vieux jours et un bien à transmettre à ses enfants ou ses petits-enfants."

Dominique ESTROSI-SASSONE, sénateur, représentante de Xavier BERTRAND, Candidat à la Primaire Les Républicains 2022

"Je porte sur les professionnels de l’immobilier un regard très bienveillant. Ce sont des tiers de confiance, qui bénéficient d’une expertise sur laquelle il faudrait beaucoup plus s’appuyer.
Par exemple, il serait normal d’exempter les professionnels loi Hoguet du permis de louer."

Marine LE PEN, Candidate Rassemblement National

"La politique du logement est le fondement de toute politique d’aménagement du territoire, de toute politique familiale, de toute politique écologique. La politique du logement que je propose reflète le projet de société que je porte pour la France et les Français.
Les décisions que nous prendrons auront des conséquences sur le temps long et c’est pour cela que nous devons les penser avec vision, responsabilité et consensus avec les professionnels de terrain.
"

Roland LESCURE, Député, représentant de la Majorité

"On a reconnu les agents immobiliers dans le cadre de la Loi ELAN.
Maintenant, donnant-donnant. Le marché de l’immobilier est dans une évolution qui n’est pas loin d’une révolution de rupture, avec l’introduction très forte du digital, qui s’accélère. On va avoir besoin de vous dans deux dimensions : il faut qu’on construise davantage de logements, il faut qu’on mette davantage de logements en location. Une partie du métier va se commoditiser, avec plus de volumes et moins de prix, avec peut-être des marges moins importantes et des efforts de productivité très forts pour vous.
Par ailleurs, un marché premium va se poursuivre, sur lequel vous allez devoir continuer de monter en gamme.
Vous êtes des agents importants du changement, sur lesquels on souhaite s’appuyer.
Maintenant, le tiers de confiance, ça va dans les deux sens. Je vous fais confiance pour faire adapter vos modèles pour s’adapter aux enjeux y compris technologiques d’aujourd’hui et demain."

Arnaud MONTEBOURG, Candidat La Remontada de la France

"Merci de provoquer le débat !
La question du logement est centrale. Elle n’est jamais discutée au premier plan des orientations politique.
C’est un des enjeux les plus importants sur le pouvoir d’achat, sur l’aménagement du territoire, sur le Made in France."

Aurélien TACHÉ, député, représentant de Yannick JADOT, Candidat Europe Écologie Les Verts

"Les professions de l’immobilier sont importantes. Le logement est un sujet déterminant pour les Français.
Je sais à quel point on a eu ces dernières années, dans le monde du logement et de l’immobilier, le sentiment d’être stigmatisé. Beaucoup de changements sont à l’œuvre dans la société : des cadres quittent les métropoles, les jeunes ont besoin d’être accompagnés dans l’accès au logement. Nous voulons véritablement refaire du logement une absolue priorité et on gouvernera avec les professionnels du secteur."

  • Partager cette annonce