Dans l'actualité

Actualité précédente Retour à la liste Actualité suivante

Les hauts et les bas de l’électricité

Immobilier – le 15/07/2013

Alors que la menace de coupures est évoquée à partir de 2016, les tarifs régulés de l’électricité vont augmenter de 5% aux 1er août 2013 et 2014.

« Il s'agit de la plus forte hausse de ces dix dernières années, note Le Monde du 9 juillet. Cette augmentation décidée par le gouvernement reste néanmoins inférieure aux préconisations de la Commission de régulation de l'énergie (CRE) ».

La tendance est générale en Europe, observe Le Figaro. L’augmentation « a même atteint 32% dans l'Union européenne (UE) entre 2005 et 2012 si l'on regarde les prix hors taxe (c'est à dire le seul coût de production) pour les ménages publiés par Eurostat ». Simultanément, RTE laisse planer la menace d’un approvisionnement insuffisant dans les années à venir. Selon la filiale d’EDF chargée du réseau à haute tension, citée par Challenges, « les critères réglementaires en matière d'équilibre offre-demande sont respectés dans les simulations à cinq ans. Pour autant, les marges de sûreté se réduisent d'année en année à partir de 2016 ». Le scénario catastrophe est décrit par le Journal de l’Environnement : « A supposer qu’une vague de froid, comparable à celle de février 2012, frappe l’hexagone le parc de production ne serait plus capable d’assurer la fourniture d’électricité […]. Le déséquilibre entre la demande et l’offre pourrait, de façon quasi certaine, plonger le pays dans le noir pendant une quarantaine d’heures ».

Partager cette actualité