Dans l'actualité

Actualité précédente Retour à la liste Actualité suivante

Le ton monte

Immobilier – le 24/06/2013

Choqué par les critiques formulées par Cécile Duflot à l’encontre des agents immobiliers, le président de la FNAIM a appelé ses adhérents à suspendre leur collaboration à l’Observatoire des loyers.

C’est une interview accordée le 12 juin au Parisien qui a fait déborder le vase. Cécile Duflot y accusait les agences de facturer « des honoraires élevés ne correspondant pas au service rendu » et reprochait à « beaucoup trop de syndics [d'avoir] augmenté leur tarif de façon inconsidérée ». Propos jugés méprisants par Jean-François Buet, qui « appelle les agents immobiliers, membres de la fédération, qui exercent dans les 18 villes pilotes où sont mis en place des observatoires des loyers à suspendre l'envoi de données à ces observatoires », dans un communiqué que reprend notamment Capital dans son édition en ligne du 21 juin. « Ces outils, rappelle BFMTV sur son site Internet, ont été conçus par le ministère du Logement pour "développer une connaissance fine du marché locatif" en vue de mettre en place, à terme, un encadrement des loyers ». À ce sujet, notent Les Échos, le président de la FNAIM « souligne que les huit mois de concertation qui viennent de s’écouler s’étaient jusque-là bien passés et insiste sur les efforts fournis par la FNAIM pour transmettre les données nécessaires aux observatoires ». La FNAIM était en effet la seule organisation professionnelle à avoir accepté de transmettre ses statistiques sur le prix des loyers.

Partager cette actualité