Dans l'actualité

Actualité précédente Retour à la liste Actualité suivante

Jean-François Buet participe à une table ronde réunissant des « patrons » de l’immobilier

Immobilier – le 24/09/2015

Le président de la Fédération considère que les effets de l’encadrement des loyers « vont s’étaler sur trois ans au fur et à mesure que les baux arriveront à échéance ».

Il cite le cas aberrant d’un studio de 32 mètres carrés en rez-de-chaussée nord, situé boulevard Magenta, qui se loue 27,50 euros le mètre carré alors que « dans le même immeuble, un deux pièces de 32 mètres carrés se loue, même s’il est en étage, au sud et au calme, 24,50 euros, sauf si on casse une cloison ». « Au final, cette loi entraîne exactement l’effet inverse de celui recherché : moins de logements à louer pour plus de locataires sur le marché », ajoute-t-il. Par ailleurs, il déplore que l’on assiste à une paupérisation de la classe moyenne, en raison notamment de l’inflation des frais annexes de l’immobilier : « coût de l’énergie, taxes foncières (hausse de 58% en dix ans), taxe d’habitation, droits de mutation ». A propos des prix, il indique que les professionnels ont observé une stabilisation, qui cache « des moyennes très disparates selon les régions ». Enfin, il donne comme conseil aux lecteurs de Valeurs Actuelles de ne « pas rater l’occasion d’emprunter, que ce soit pour se loger ou pour investir », car l’argent est gratuit actuellement. Mais il faut toutefois « bien connaître le bassin d’activité du lieu dans lequel on souhaite investir, ainsi que le type de logement en fonction de la demande locale », les marchés locatifs étant très variables dans certaines villes moyennes.

Immobilier : profitez d'une belle fenêtre de tir - Valeurs Actuelles 24/09

Partager cette actualité