Dans l'actualité

Actualité précédente Retour à la liste Actualité suivante

Loyers : les incohérences de l’encadrement

Immobilier – le 15/09/2015

Un mois et demi après son entrée en vigueur à Paris, l’encadrement des loyers commence à révéler ses effets pervers, en raison notamment de multiples incohérences dans la fixation des loyers médians.

« Ainsi, explique par exemple le site Internet du Figaro le 11 septembre, un seul loyer de référence a été fixé pour le quartier Clignancourt (zone 9), qui regroupe le quartier huppé et recherché de Montmartre et le très populaire Barbès ». Selon les situations, le loyer de référence se situe donc nettement au-dessus ou en-dessous du prix du marché. Par ailleurs, les studios se loueront entre 20 et 50% plus chers que les deux pièces de même surface. « Dans certains cas, les propriétaires peuvent être tentés d’abattre une cloison pour augmenter fortement le rendement de leur bien », remarque Jean-François Buet, le président de la FNAIM, dans Challenges. Selon les textes, le dispositif n’est pour l’heure qu’expérimental. « Un recours commun préparé par la Chambre nationale des propriétaires, la Fédération nationale de l’immobilier, l’Union des syndicats de l’immobilier, la Chambre FNAIM du Grand Paris et le Syndicat national des professionnels de l’immobilier, a […] été déposé en août auprès du tribunal administratif de Paris », rappelle le Parisien.


Partager cette actualité