Dans l'actualité

Actualité précédente Retour à la liste Actualité suivante

Ascenseurs : délai accordé

Immobilier – le 13/05/2013

Comme le réclamaient les copropriétaires, la date limite fixée pour réaliser la deuxième tranche des travaux de mise en sécurité des ascenseurs a été repoussée d'un an.

C'est un communiqué discret du ministère du Logement qui a officialisé la décision. La nouvelle échéance est fixée à début juillet 2014. « La ministre, explique Le nouvel Obs dans son édition en ligne du 11 mai, a justifié son choix par le retard important pris dans les travaux de mise aux normes, 40% des ascenseurs n'étant toujours pas modernisés à moins d'un an de l'échéance, selon ses services ». En outre, ajoute le ministère également cité par Libération, le bilan d'avancement a révélé« un glissement en coût et nombre d'ascenseurs finalement concernés par les dispositifs de précision d'arrêt, avec des frais d'installation désormais évalués à environ 19.000 euros par ascenseur. » Les associations de copropriétaires se félicitent de ce report, qu'elles réclamaient depuis plusieurs mois. En revanche, constatent Les Échos, l'annonce « a fait réagir vertement la fédération des ascensoristes, qui regrette cette décision unilatérale chamboulant leurs plans dans la maintenance (70 % du chiffre d'affaires de la profession) ».

Toujours plus bas

Les taux des crédits immobiliers n'en finissent plus de battre de nouveaux records et de franchir de nouveaux seuils psychologiques. Selon la dernière étude de l'Observatoire Crédit logement/CSA, relayée le 7 mai par Le Figaro sur son site Internet, « seuls les crédits consacrés aux travaux dépassent le seuil des 3% (à 3,04%), tandis que l'achat d'immobilier ancien se finance en moyenne à 2,99% et le neuf à 2,98%. » L'Observatoire, poursuit Le Parisien, « explique que la baisse s'appuie sur la volonté des établissements de crédit de soutenir l'activité de marchés en forte contraction, dans un climat de concurrence que le renouveau saisonnier habituel de la demande ne fait que renforcer ». Selon Jean-Marc Vilon, le directeur général de Crédit Logement, interrogé parL'Expansion, « les taux [des crédits immobiliers] ont peu de chances de remonter pour le moment car le niveau général des taux d'intérêt, au vu des perspectives économiques actuelles, va lui aussi rester très bas ».

En Europe

Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne vient de publier son dernier Indice des prix des logements (IPL). Il montre, rapportent Les Échos du 13 mai « une baisse de 1,8% dans la zone euro et de 1,4% dans les 27 pays de l'Union européenne au quatrième trimestre 2012 par rapport à la même période l'année précédente. » Les plus fortes baisses ont été enregistrées en Espagne (- 12,8%), en Roumanie (- 9,1% et en Slovénie (-8,8%). Selon l'office, la France se situe dans la moyenne de la zone euro, avec une baisse de 1,7%. Sur la même période, les prix ont en revanche continué de monter au Luxembourg (+ 1,6%), à Malte (+ 5,4%), en Estonie (+ 5,8%) et en Lettonie (+ 9,8%).

Partager cette actualité