Dans l'actualité

Actualité précédente Retour à la liste Actualité suivante

Le plan se précise

Immobilier – le 06/05/2013

Cécile Duflot a présenté les premières mesures de son plan en faveur du logement en Conseil des ministres. Le projet de loi constitue le premier volet de la réforme de l'urbanisme, qui doit être achevée avant l'automne.

Parmi la quinzaine de mesures d'urgence qu'elle désire prendre, la ministre envisage notamment de transformer les bureaux vacants en logements. « Cécile Duflot, rappelle en effet La Dépêche le 3 mai, estime à 2,5 millions de m2 l'espace constitué par les bureaux inutilisés dans la région francilienne et 5 millions dans la France entière ». Pour accélérer le processus, ajoute Métro, « certaines règles seront assouplies, comme celle qui exige la création de places de stationnement pour chaque logement construit ». Le gouvernement souhaite également encourager la densification des villes tout en limitant l'étalement urbain. À cet effet, rapporte Challenges dans son édition en ligne, « la surélévation de bâtiments d'un ou deux étages sera facilitée dans certains cas, notamment lorsque ceux-ci se trouvent encadrés par deux immeubles plus hauts ». D'autres ordonnances doivent être détaillées dans les semaines à venir, et le texte doit être discuté au Parlement à la fin du mois.

Les chiffres du neuf

En attendant, la baisse du marché du logement neuf s'est confirmée au premier trimestre. Sur cette période, le nombre des mises en chantier a encore chuté de 11,2%. « Hors construction sur des bâtiments existants, ajoute L'Expansion.com le 30 avril, les mises en chantier sont tombées à 73.929 unités. Sur douze mois (avril 2012 à mars 2013), elles chutent plus profondément de 18,0% à 335.900 unités ». Seule note positive, le nombre des permis de construire est reparti à la hausse entre janvier et mars : + 5,5%. Le point noir concerne toujours les maisons individuelles. « Les ventes, au mois de mars 2013, ont enregistré une baisse de 21%, soit un recul de 27% sur l'ensemble du premier trimestre », annonce un communiqué de l'Union des maisons françaises (UMF)cité par Batiactu. Sur les douze derniers mois, le recul atteint désormais 19% et semble confirmer la prévision du président de l'UMF qui tablait sur une chute de 25% des ventes en 2013.

Précarité énergétique

Près de 11% des Français, soit plus de 3 millions de foyers, reconnaissent avoir récemment éprouvé des difficultés à régler leur facture énergétique, selon un baromètre Powermetrix-AFP établi cet hiver auprès d'un panel de 840 consommateurs représentatifs et publié la semaine dernière. « En première ligne, constate TF1 sur son site Internet, les ménages modestes très exposés au froid car ils cumulent des contraintes financières et un habitat peu performant ». Utilisation importante de chauffages d'appoint, mauvaise isolation du logement et hausse des tarifs sont les principales causes des difficultés des ménages. « Le tarif (hors TVA) de l'électricité a augmenté d'environ 20% en cinq ans, rappelle Le Point, beaucoup moins vite que le gaz (+ 80% depuis 2005). Mais il devrait augmenter de 30% de plus d'ici à 2016, selon la Commission de régulation de l'énergie (CRE). » La nouvelle loi sur l'énergie, votée en avril, devrait étendre les tarifs sociaux du gaz et de l'électricité à environ 4 millions de foyers.

Partager cette actualité