Dans l'actualité

Actualité précédente Retour à la liste Actualité suivante

Le Président de la Fédération évoque la demande de la Cnasim de siéger à la CNTGI

Immobilier – le 24/10/2014

La Chambre nationale syndicale des intermédiaires et mandataires (Cnasim), qui regroupe les agents commerciaux du secteur immobilier, considère qu'elle devrait siéger au sein du Conseil national de la transaction et de la gestion immobilières (CNTGI),

et a déposé dans ce sens une requête auprès du Conseil d'Etat. Jean-François Buet déclare que cette demande ne repose sur rien « et révèle seulement que certains voudraient faire de la nouvelle instance de gouvernance des activités de transaction et d'administration de biens en France un enjeu de pouvoir ». Il rappelle que le législateur a voulu mettre en place « une structure légère et n'a pas souhaité qu'y siègent toutes les organisations professionnelles existantes ». Selon lui, la FNAIM, l'Unis et le SNPI sont capables de parler au nom de tous ceux qui se livrent à la transaction. De plus, « l'essentiel des textes appelés à évoluer dans les temps qui viennent » ne concernent pas les agents commerciaux. « Pour le dire crûment, la Cnasim n'aurait aucune occasion d'apporter une contribution aux travaux du CNTGI, si elle en était », ajoute le président. « La Fnaim a espéré la fondation d'un Conseil national justement pour que soient dépassées les querelles de clocher, et que prime l'intérêt général des professionnels de la transaction et de la gestion. Il serait paradoxal qu'après l'avoir compris, les pouvoirs publics fassent du CNTGI un lieu d'affirmation des egos », conclut-il.

Source : CNTGI : Le risque du bal des egos - Lavieimmo.Com 23/10

Partager cette actualité