Dans l'actualité

Actualité précédente Retour à la liste Actualité suivante

Loi ALUR : des annonces trop longues comportant des informations peu utiles

Immobilier – le 25/06/2014

La FNAIM souligne le manque de pertinence des mentions obligatoires qui devront être ajoutées aux annonces immobilières, dans le cadre de la loi Alur.

« La volonté d'informer l'acquéreur le plus en amont possible est louable. Mais les informations imposées par la loi Alur ne sont pas des plus pertinentes et alourdissent exagérément les annonces. L'impression des petites annonces immobilières sur support papier était déjà en voie d'extinction, voilà qui devrait achever de l'éteindre rapidement », déplore la FNAIM. La Fédération souligne par ailleurs que la plupart des informations essentielles sont déjà indiquées sur les annonces par les professionnels, notamment l’inclusion des frais de transaction dans les prix de ventes, quand ils sont à la charge de l’acquéreur. En outre, la loi n’impose pas la diffusion de certaines informations qui sont pourtant largement publiées par les agents, telle que la superficie « Carrez » en cas de vente de lot de copropriété. Les annonces devront en outre comporter plusieurs informations sur les copropriétés (nombre de lots dans l’immeuble, montant moyen annuel de la quote-part des charges courantes, procédures en cours, situation financière ou physique dégradée, etc.) Mais là encore, la Fnaim souligne que les agents diffusent déjà largement ces informations aux acquéreurs potentiels.

Sources :
La FNAIM fustige « les annonces à rallonge » de la loi Alur - Businessimmo.Com 24/06
La FNAIM présente : Les annonces à rallonge de la loi ALUR - News-Banques.Com 24/06
"Les annonces à rallonge de la loi Alur" vues par la Fnaim - Immoweek.Fr 24/06

Partager cette actualité