Dans l'actualité

Actualité précédente Retour à la liste Actualité suivante

Reconduction de Norbert Jacq à la présidence de la FNAIM Lorraine

Immobilier – le 29/04/2014

"Sans faire de catastrophisme, je ne vois pas comment la situation peut évoluer. Les conditions d'attribution d'un crédit sont trop drastiques", déclare Norbert Jacq.

Il considère en outre que la loi Alur est trop codifiée. "Faire supporter davantage de charges aux propriétaires, une fois de plus, n'aidera pas à sortir du marasme. On ne fait que donner envie aux propriétaires de retirer leurs biens du marché locatif", ajoute-t-il.

Source : « Norbert Jacq » - L'Est Républicain 28/04

Partager cette actualité