Dans l'actualité

Actualité précédente Retour à la liste Actualité suivante

GUL : et le financement ?

Immobilier – le 14/10/2013

Une récente étude de l’Inspection générale des finances chiffre le coût de la Garantie universelle des loyers à 736 millions d’euros. Mais le ministère du Budget reconnaît craindre les dérapages.

Alors que le Sénat s’apprête à débattre de la loi sur le Logement, l’une de ses principales mesures, la Garantie universelle des loyers, semble buter sur des problèmes de financement. En effet, selon un rapport commandé par les ministères de l'Économie et du Logement à l'Inspection générale des finances (IGF), cité par Le Journal du dimanche, « une garantie universelle couvrant trente-six mois de loyers et dix-neuf mois d’impayés coûterait 736 millions d’euros ». Et, ajoute La Tribune, « si elle s'applique vraiment à tous les locataires comme cela est prévu à partir du 1er janvier 2016, notamment ceux dont le loyer pèse entre 40% et 50% des revenus, son coût s'envole de 140 millions d'euros ». « Au final, concluent Les Échos, le financement semble bien renvoyé à la loi de Finances 2016. » Interrogé par Capital.fr, Jean-François Buet, le président de la FNAIM, rappelle donc la position de la Fédération : « Plutôt que d’imposer un système rigide et unique, il aurait été plus judicieux de mettre en place un système assurantiel avec une base obligatoire pour les bailleurs et locataires, mais adapté aux profils et aux besoins de chacun ». Pour mémoire, selonun sondage Harris Interactive que révèle Europe 1, 54% des Français sont opposés à la GUL.

Partager cette actualité