Acheter/vendre en viager

Achat/vente en viager : que faut-il savoir ?

Vieillissement de la population, avenir incertain des retraites... le viager semble promis à un bel avenir. Avant de se lancer, il est important de comprendre le fonctionnement ainsi que les avantages et les inconvénients d'une vente en viager.

Être conseillé par un spécialiste en la matière reste la meilleure solution pour éviter les mauvaises surprises.

Vendre / Acheter en viager en quelques mots

Le viager est la plus ancienne retraite qui existe.

L'achat en viager est une opération qui est amenée à se développer considérant que les personnes vivent de plus en plus longtemps et que les retraités ont davantage de problèmes financiers, notamment liés à la stagnation des retraites.

Dans les années à venir, il y aura donc de plus en plus de vendeurs.

Il existe deux types de viagers immobiliers :

  • Le viager libre, très rare, qui concerne 2 à 3% des ventes. L’acquéreur bénéficie de la jouissance du bien dès la signature de l’acte de vente.
  • Le viager occupé, plus courant (97% des ventes) et qui compte de très nombreux vendeurs, permet au vendeur de conserver la jouissance du bien jusqu’à son décès.

Le choix entre les deux formules implique des conséquences différentes.

Acheter en viager : avantages et inconvénients

S’il promet de nombreux avantages aux acheteurs et aux vendeurs, il peut aussi présenter des inconvénients. Alors avant de vendre ou acheter en viager, il faut être bien informé.

Pour le vendeur

Si le vendeur décède prématurément, ses héritiers seront alors privés du bien qui a été vendu.

Si au contraire le vendeur vit longtemps, il aura fait une très bonne affaire, et, dans le cas d'un viager occupé, il est logé dans son appartement.

Dans le cas d'un viager libre, le vendeur n'a pas les soucis d’une gestion locative et bénéficie d'une fiscalité plus légère que celle des revenus fonciers.

Pour l'acheteur

A l'inverse, si le vendeur vit très longtemps, l'acheteur n’a peut-être pas fait une très bonne affaire, c’est pourquoi il ne doit pas accepter une rente qui soit trop importante.

S'il s'agit d'un viager occupé, l'acheteur n'a pas les soucis d'une gestion locative puisqu'il n'a pas de locataire, et n'a donc pas de déclaration de revenus fonciers à faire.

Acheter en viager : quid de l’aspect moral ?

Certaines personnes peuvent être réticentes à acheter en viager car les intérêts entre acheteurs et vendeurs sont très divergents et l'on pourrait parler de spéculation sur la disparition d’autrui.

Mais il faut tout de même savoir que ce sont des opérations encadrées afin de veiller à ce que personne ne soit lésé.

Si l’acheteur conclut l’opération avec un vendeur dans un très mauvais état de santé, cela pourra être annulé tant par les héritiers que par l’administration fiscale qui veille à éviter des transmissions de patrimoine déguisées en opération de vente en viager.

A qui s’adresser pour acheter / vendre en viager ?

Comme vous l'aurez compris la vente ou l'achat en viager sont des opérations particulières et délicates, il est donc essentiel de recourir à un spécialiste en viager.

Celui-ci, aura ainsi une forte expérience dans ce domaine et des connaissances sur le plan patrimonial, fiscal et juridique.

Attention à ne pas vous laissez séduire par ceux qui vous proposent les montants les plus importants car, souvent, ils n’arriveront pas à trouver des acquéreurs dans de telles conditions.